mardi 3 avril 2018

Buenos Aires, le 3 avril


Nous voici rendu dans la salle d’attente de l’aéroport. Deux choses font consensus auprès des argentins. Las MALVINAS son Argentinas et la figure légendaire d’Évita Peron.
Comme partout ailleurs la politique les divise, tous les péronistes ne sont pas kirchneristes. !

Maradona est toujours une idole, mais une idole déchue.

Reste un grand sujet de passion : Boca ou River.

On reviendra un jour.

lundi 2 avril 2018

Buenos Aires, le 2 avril

On quitte pour la troisième ce pays ami et nos amis. C’est une belle famille complète qui nous salue une dernière fois.

Proxina vez Tim Horton

dimanche 1 avril 2018

Buenos Aires, le 1er avril


Autre belle journée, visite du Museo de Bella Arte qui est tout près de notre logement. Des œuvres européennes à partir du XVI et des peintres argentins du XX. Très beau musée et gratos!


Mais ce n’est pas le cas pour tous les services publics en Argentine qui augmentent aujourd’hui, inflation galopante selon nos critères. Le train passe de 8,5 à 11 pesos (,22 sous). Une chance pour le gouvernement que demain les argentins seront de bonne humeur. Ils sortent d’un long congé et grâce au ciel, ils pourront célébrer demain.
Primo, Maradona est un nouveau grand-père.
Secundo, River sort enfin de sa léthargie et gagne.
Tertio. Dans la Bombonera : agonico gol de Pablo Pérez ante Tallerez pendant les arrêts de jeu. Le CABJ consolide ainsi sa première place en Superligua.
De quoi les argentins parleront demain selon vous?

Repas à la Biela 
Photos

samedi 31 mars 2018

Buenos Aires, le 31 mars


Pour circuler dans Buenos Aires, le système d’autobus est parfait. Ces Metrobus avec leurs voies réservées vous amènent du point A au Point B très rapidement et contrairement aux prétentions des vendeurs d’excursions de Princess Cruise, on ne s’est jamais retrouvé à Rio.

La sculpture que l’on retrouve sur la Plaza Eva Peron est l’œuvre du sculpteur Rogelio Yrutia un élève de Rodin. Ce Canto al Trabajo est vraiment remarquable.

Parmi les nouvelles importantes de la journée : la fille de Maradona s’est mariée aujourd’hui mais la ‘’main de Dieu’’ n’était pas présent.

Après le crime de guerre que constitua en 1982 le torpillage du ARA General Belgrano et la disparition mystérieuse du sous-marin ARA San Juan fin 2017, les britanniques se plaignent qu’un seul espion soviétique soit tombé malade. Les américains peuvent bien crier au meurtre pour un rien. Tel père, tel fils.

Le sous-marin argentin aurait été coulé par la marine chilienne aidé d’un hélicoptère anglais. Poisson d’avril, Fake News, o la Verdad?


Photos